Toute l'actualité

Communiqué de presse : Cour des comptes : FO Com dénonce les attaques contre les postiers

La Poste, entreprise publique, et surtout ses 73 000 facteurs, sont une nouvelle fois dans le viseur de la Cour des comptes. C’est la rengaine du déclin de  l’activité du courrier qui sert de prétexte à une nouvelle remise en cause du service public postal.

La Cour des comptes cible le fonctionnement de l’entreprise publique, jusqu’à s’ingérer dans l’organisation des tournées de distribution du courrier, et à pointer du doigt une “sous-activité” des facteurs.

Le rapport contient de nouvelles attaques contre le service public postal, et plaide pour la diminution de la fréquence des tournées ou le regroupement des boîtes aux lettres en zone rurale. En fait, fidèle à la logique libérale dominante, la Cour des comptes préconise un éventail de mesures d’économies sur le dos des personnels de l’entreprise, qui conduirait à une dégradation du service rendu aux usagers.

FO Com prévient qu’elle s’opposera à toute nouvelle tentative de démantèlement du service public postal. Elle rappelle que les salariés sont depuis longtemps en sur-activité et subissent le stress au quotidien des conséquences des suppressions d’emploi et des réorganisations incessantes. Faut-il rappeler que le taux de maladie à La Poste est de 47% supérieur à la moyenne nationale ?

Paris, le 10 février 2016

Le Secrétaire Général

Philippe CHARRY


La Prime d’Activité – Beaucoup (trop!) de postiers concernés.

  Prévue par la loi relative au dialogue social et à l’emploi (loi Rebsamen), au 1er janvier 2016, la prime d’Activité remplace le RSA Activité et la Prime pour l’Emploi. Elle est destinée aux salariés. [Télécharger] [Télécharger N&B]


Branche SCC – Agences ColiPoste : Chronique d’une mort annoncée !

  Lors du rattachement des ACP de province à la branche SCC, une odeur de fin flottait dans l’air…
Aujourd’hui FO constate une véritable débâcle générale ! [Télécharger] [Télécharger N&B]


inFOactus n°97

  • Non aux licenciements en Espagne
  • Maple shunte les instances
  • Préserver le dialogue social
  • La PVC ne doit plus être le “fait du Prince”
  • Bout (hic) à bout

Lire l’inFOactus 97


Point sur le Village La Poste

  A la demande de FO rejoint par d’autres organisations syndicales, un accord a été négocié sur les modalités du dispositif d’accompagnement et non les conditions de travail : il vient d’être signé.
Il reste le déménagement proprement dit et l’installation sur les sites, prévus de mars 2016 à novembre 2017 : un rapport d’expertise en donne un solide aperçu. Enfin, que va-t-il se passer lorsque ces deux phases seront stabilisées ? [Télécharger] [Télécharger N&B]


Côté Cadres n°47 – Pas d’inflation, pas d’augmentation ?

  Les négociations relatives aux revalorisations annuelles 2016 des salaires sont ouvertes.
Alors que les résultats de La Poste seront positifs pour 2015 et que les efforts demandés à tous les postiers sont croissants, la DRHRS nous ressort une veille recette qui peut se résumer ainsi : “pas de beurre dans les épinards”…
Tout se passe comme si La Poste avait définitivement enterré la question de notre pouvoir d’achat. [Télécharger][Télécharger N&B]


Bout (hic) à bout

Retour des affichages des performances individuelles comparées, aggravation des contraintes horaires, formation effectuée hors temps de travail, réponses aux avis clients sur le site d’Orange par les responsables de boutique ou leur adjoint sans en mesurer les conséquences sur la charge de travail, manque de personnel, élargissement des compétences et gestion de bout en bout sans accompagnement ni reconnaissance, part variable inadaptée, fermeture de boutiques, Orange a pour ambition de construire un modèle digital et humain… on cherche encore l’humain.


Non aux licenciements en Espagne

Le 28 janvier, les directions d’Orange Espagne et de Jazztel ont annoncé leur intention de licencier 550 personnes à l’occasion de la fusion de ces 2 entreprises prévue en février 2016. La Direction d’Orange s’était engagée lors du Comité Groupe Monde de juin 2015 à ce que l’impact de la fusion sur l’emploi soit « résiduel ». Avec un taux de chômage de 21% en Espagne, la situation des 550 personnes concernées n’a rien de « résiduelle ». Alors que le Groupe publie des résultats en hausse constante, obtenus grâce à l’implication de tous ses personnels, FOCom réitère son exigence que les consolidations, rachats et réorganisations se réalisent sans aucune casse sociale. FOCom exprime sa solidarité avec les collègues espagnols et s’associe à eux pour demander le retrait du plan de licenciements annoncé.